Essayée récemment : Volvo XC90 2016

Le XC90 de Volvo est le premier modèle affichant le design privilégié par la nouvelle direction.

Historique

La deuxième génération du XC90 présente la toute nouvelle version d’un véhicule dont la première version remonte à 2003. Si le XC90 2016 est entièrement revu, c’est aussi le premier produit Volvo mis sur le marché depuis la reprise de Volvo par la compagnie chinoise Geely; c’est donc également un produit référence pour la marque qui servira de base pour les modèles à venir. 

Concurrence

Le XC90 évoluera dans une part de marché à forte concurrence, tant de la part des VUS de luxe européens reconnues comme l’Audi Q7, la BMW X5 et la Mercedes-Benz GL que des véhicules japonais de luxe offrant trois rangées de sièges comme l’Acura MDX et l’Infinity QX60. 

Comportement routier

Souhaitant simplifier la production du véhicule mais aussi de respecter les normes de consommations d’essence américaines de plus en plus sévères, tout en fournissant la puissance requise pour ce segment du marché, Volvo a tourné la page sur la motorisation six cylindres. La XC90 propose un moteur 4 cylindres qui utilise à la fois un turbocompresseur et compresseur volumétrique. Volvo est reconnue depuis des années pour sa production de moteurs turbo fiables mais son approche actuelle est inédite.

Volvo propose également une version hybride branchable de la XC90, mise en marché sous l’appellation T8. Si la XC90 de base livre une puissance de 316 ch. avec 295 livres de couple, la T8 développe quant à elle une puissance de 400 ch. et 472 livres de couple. Volvo annonce pour cette version branchable une autonomie de 43 kilomètre en mode 100% électrique avant l’épuisement des batteries.

Pour ce qui est de l’accélération et de la souplesse, le quatre cylindres 2L suralimenté est un succès. Toutefois, la sonorité du moteur est quelconque et rébarbative, surtout au départ à l’arrêt en conduite urbaine et pourrait décevoir les usagers des véhicules de luxe habitués au son feutré d’un six cylindres.

La consommation moyenne approximative de 12l/100 km enregistrée pour le XC90 par l’APA est assez raisonnable pour un gros véhicule familial rapide et spacieux. Notons que les frais de carburant ne préoccuperont pas nécessairement les acheteurs de véhicules de cette catégorie qui sont prêts à payer plus à la pompe pour un raffinement additionnel. La transmission automatique à huit rapports offre des changements de rapports doux et prompts, rendant des belles accélérations et une conduite paisible sur autoroute. 

La suspension stable et le roulement ferme conviendra à la plupart des automobilistes. La direction est légère, rapide et précise sans pour autant transmettre trop d’information sur la condition de la route. Les freins permettent des arrêts rapides et la sensation à la pédale est bonne.
Le niveau sonore routier et les bruits de vent sont bien réduits.

La visibilité à l’avant est acceptable mais la petite taille des troisièmes vitres latérales limitent la visibilité lors de manœuvres de recul et changements de voies. La grande dimension des rétroviseurs extérieurs et la caméra de recul facilitent ces manœuvres. 

Design

Très net et de belle finition, présentant la nouvelle calandre Volvo, mais le design du XC90 2016 se démarque peu du modèle précédent. Ceci dit, le véhicule s’est imposé dans le temps et le modèle se vend bien depuis son arrivée sur le marché. 

Aménagement intérieur

L’aménagement de l’habitacle est un tour de force au niveau du design qui place la barre très haute. L’utilisation de matériaux somptueux dégage une impression générale de luxe, sans jamais céder au superflu ni aux artifices. L’école du Bauhaus aurait fièrement revendiqué cette approche épurée. Le conducteur se trouve face à un tableau de bord séduisant à l’instrumentation claire et l’écran tactile central imposant permet le contrôle de la climatisation, du système de navigation et de la chaîne audio. Comme c’est souvent le cas pour des systèmes de ce type, celui de Volvo n’est pas vraiment intuitif et s’avèrera un défi pour un néophyte. Toutefois, la facilité croit à l’usage et la qualité graphique de l’écran tactile est impressionnante.

Les quatre passagers installés aux deux rangées avant seront confortables, tant au niveau du support que de l’espace disponible. Le confort est moins intéressant à la place centrale de la deuxième rangée. La troisième rangée conviendra mieux aux passagers jeunes et souples, l’accès pour des adultes étant difficile et ceux-ci s’y trouvant à l’étroit. L’espace de chargement s’avère acceptable si la troisième rangée de sièges demeure en place et devient vraiment important si celle-ci est repliée sous le plancher. Le système audio haut-de-gamme Bowers & Wilkens est remarquable. 

On retrouvera le confort inégalé des sièges caractéristiques de Volvo dans le XC90.

La version actuelle du luxe ‘à la scandinave’ transparaît dans la parfaite maîtrise des combinaisons de couleurs, de matériaux et de textures de l’habitacle.

Les passagers de la rangée du milieu disposent d’un ample espace au niveau des jambes mais la place centrale s’avèrera nettement moins confortable que les sièges extérieurs.

Les passagers de la deuxième rangée de sièges seront choyés par la climatisation en deux zones et les sièges chauffants.

Les empreintes digitales s’accumulent rapidement sur l’écran central.

Le moteur du XC90 est démarré ou éteint en pivotant le bouton « Engine ».

Le toit ouvrant panoramique de grande dimension dégage une impression d’espace aéré dans l’habitacle. 

Prix

Le prix du XC90 est élevé et augmente encore à l’ajout de certaines options comme la sécurité active, le système audio amélioré et la peinture métallique. La version du XC90 T6 Inscription dont l’APA disposait pour l’essai comprenant la peinture métallique, les groupes climatisation et commodité et le système audio amélioré est vendu 82 650$. La version T8 du XC90 se vend à peu près 13 000$ de plus que le T6 conventionnel. 

Fiabilité

Le XC90 est un véhicule complexe dont la fiabilité prévue s’avère inférieure à la moyenne entraînant des coûts d’entretien élevés après la fin de la garantie. L’APA conseille une location qui ne dépassera pas la durée de la garantie de 4 ans/80 000 kilomètres qui couvre également le groupe motopropulseur. Évitez la suspension à air offerte en option, des systèmes similaires offerts par d’autres marques ne s’étant pas avérés fiables. Une garantie complète prolongée Volvo est recommandée si vous avez l’intention d’acheter le véhicule. 

Sécurité

Volvo mène clairement le bal en matière de réduction d’accidents et de blessures et le XC90 s’impose au sein de la marque comme véhicule porte-étendard à ce niveau. Le système City Safety offert de série permet la réduction des accidents et blessures à basse et haute vitesse comme la protection des piétons et cyclistes, l’avertisseur aux changements de voies et la détection des bordures et des obstacles avec direction corrigée automatiquement.
Les options de sécurité active disponibles comprennent le régulateur de vitesse adaptatif, l’assistance au maintien de voie, et la surveillance des angles morts et de circulation transversale. Le XC90 a obtenu une note globale de 5 étoiles dans le cadre des tests d’impacts du National Highway Traffic Safety Administration. Il a également obtenu la mention « Bonne » dans chacune des cinq catégories établies par l’Institute for Highway Safety à Washington.

Le badge métallique traditionnel de Volvo est repris sur la calandre de cette nouvelle génération de véhicules.

Tout en s’affirmant à la fois moderne et discret, le nouveau XC90 ne repousse pas les limites actuelles du design automobile.

Les sorties d’échappement s’intègrent avec élégance à l’arrière.

Le confort de roulement du XC90 ne semble pas affecté par les roues imposantes et les pneus à profils bas.

Le moteur 4 cylindres 2L à la fois turbocompressé et suralimenté par un compresseur du XC90 est d’une puissance de 316 chevaux.  

Conclusion

En faisant abstraction d’un moteur de base qui manque un peu de raffinement raffiné et d’un dessin extérieure global qui n’a pas beaucoup évolué pouvant paraître un peu fade, le XC90 est un effort convaincant pour un premier véhicule produit sous la nouvelle administration de Geely.

Le véhicule est bien conçu et assurera tout le confort haut-de-gamme à quatre occupants en plus de la disponibilité d’une troisième rangée de sièges. Le conducteur comme les passagers jouiront pleinement de leur expérience dans un magnifique habitacle offrant le meilleur du confort moderne et de l’opulence raffinée et contenue.

Le prix du XC90 est très élevé, sans pour autant dépasser celle de véhicules européens similaires. Volvo pourrait disposer d’un atout auprès des acheteurs à la recherche d’une alternative aux marques allemandes. La question essentielle au Canada sera de savoir si l’attrait du XC90 suffira pour faire changer d’avis les amateurs de produits moins onéreux comme le MDX d’Acura qui reste le premier choix en matière de véhicules de luxe offrant trois rangées de sièges au Canada. Le MDX assure un niveau de fiabilité enviable et des coûts d’utilisation raisonnables par rapport aux véhicules européens de ce segment.